logo côté Jambes plusSi vous avez aimé nos brèves dans Le "Côté Jambes", vous pouvez ici les redécouvrir dans leurs versions étendues avec plus de texte et d'images.

Bonne lecture.

Confrérie de l’Ordre de Saint-Vincent

 

Présentation

L’Ordre de Saint-Vincent, est une confrérie vinicole et gastronomique, dont le siège social de l’asbl est situé 35, rue Joseph Wauters à 5100 Jambes.

C’est en avril 2000, la Confrérie prend la forme d’une association sans but lucratif (asbl) et devient ainsi L’Ordre de Saint-Vincent de Jambes, Confrérie vinicole & gastronomique.

Contact : 081 / 30.55.60 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Grand Maître : Bauduin Thibaut

Grand Epistolier (Secrétaire Général) : Louis Deltenre

 

Situation

Ordre de saint vincent

 

 

Origine de la Confrérie vinicole

En créant la Confrérie de l'Ordre de Saint-Vincent, ses fondateurs se sont efforcés de faire revivre le souvenir du passé viticole de la Commune de Jambes.

En fait, l'histoire locale nous rapporte que les masuis jambois cultivaient par ordre d'importance, la vigne, le houblon et le tabac.

Le vignoble, pour lequel il n'existe malheureusement que peu de renseignements, s'étendait sur plusieurs hectares des versants de la colline située à l'emplacement des installations actuelles des Sœurs de Sainte-Marie, le long de la chaussée de Liège, pour remonter vers la Commune d'Erpent.

Tout cet endroit portait de nom de "vigneroule". C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le vignoble de la Confrérie, qui n'occupe cependant qu'une modeste parcelle de 12 ares à cet endroit, porte encore aujourd'hui le nom de ‘Clos de Vigneroule".

Le seul renseignement que l'histoire nous ait légué réside dans le fait qu'en l'année  1848, il y a donc 146 ans, la superficie du vignoble jambois était encore de 22 ares.

Si l'on en croit les échos du passé, le cépage qui y était cultivé n'était autre qu'une variété du Pinot noir de Bourgogne ; le Pinot noirien qui donnait, tout comme dans la région de Huy, un petit vin légèrement aigrelet en mauvaise année mais d'un bouquet délicat très agréable en année normale. D'autres cépages tels que Pinot Blanc et Petit Chasselas garnissaient le vignoble jambois.

À cette époque, que l'on pourrait situer aux environs des années 980 à 1 200, les territoires situés sur la rive gauche de la Meuse tombaient sous l'autorité du Comte de Namur, à l'exception cependant du Buley et de la Paroisse Notre-Dame, ainsi que de la rive droite, dont notamment Jambes, qui faisait partie de la Mense (revenu) du Prince Evêque de Liège. Ce dernier bénéficiait également du droit d'avoir en permanence un pêcheur sur la Sambre et la Meuse. Le vignoble de Saint-Martin en Buley, d'une superficie de 8 bonniers (soit 1 hectares environ) s'étendait sur tout le versant du Champeau côté Meuse, depuis le Château de Namur jusqu'au début de "La Plante".

La haute qualité des vins produits à cet endroit explique le fait que le "Stordoir" était resté propriété du Prince Evêque de Liège.

C'est ainsi que les Masuis Jambois étaient dans l'obligation de faire rouler leurs vignes (raisins) jusqu'au stordoir en traversant le pont de Jambes et en s'acquittant d'une certaine redevance. De là, l'expression "Vigneroule".

 

Objectifs – Projets

La Confrérie de l’Ordre de Saint-Vincent s’est constituée le 17août 1975, à l'initiative de feu M. Francis Laloux, à l'époque Conseiller communal à Jambes et ensuite Échevin de la Ville de Namur. Le docteur Istace d'Erpent, Consul de l'Ordre des Coteaux de Champagne, Chevalier du Tastevin et Dignitaire des Chevaliers Rabelaisiens quant à lui procèdera à l'investiture des nouveaux Confrères.

Après avoir rejeté spontanément le verre d'eau qui leur était présenté, parce que vulgaire et insipide, ils furent interrogés sur les vertus du bon vin. Les réponses furent déclarées très satisfaisantes. Ils prêtèrent immédiatement le serment de "Respecter en toutes circonstances la vigne et ses fruits, de ne jamais profaner le jus de la treille, de toujours remplir leurs devoirs de respect et de fraternité envers tous les membres de la Confrérie.

Chacun vida d'un seul trait le verre de vin blanc et reçu les insignes de son rang. À partir de ce moment, la Confrérie entrait dans l'histoire de Jambes. 

Le fondateur, Francis Laloux assura, avec tact et bonne humeur, les hautes fonctions de Grand Maistre de la Confrérie jusqu'en date du 1er octobre 1978. Ses occupations ne lui permettant plus de leur consacrer tout le temps qu'il désirait ce fut André DeIhalle, qui lui succéda. Ses hautes qualités et compétences en œnologie le désignaient tout naturellement à ce poste. Lors du Chapitre du 12 octobre 1997, celui-ci céda le "cep d'honneur" à son successeur Jacques Donnay. Depuis 2003, c’est Bauduin Thibaut, qui est le Grand Maistre de l’Ordre de Saint-Vincent.

La Confrérie compte actuellement 25 membres effectifs.

Depuis 1997, c’est le Grand Maistre qui intronise les nouveaux confrères lors de l’organisation de leur chapitre annuel, qui se tient le 2ème dimanche du mois d’octobre (coïncidant de façon approximative avec la période des vendanges).

Ils revêtent la toge amarante frappée d’or avec le mortier (le chapeau) de même couleur avec double glands d’or. Les Confrères portent le gorgerin (ruban bleu et blanc -les couleurs de Jambes- avec médaille représentant les armoiries de Jambes -le pont avec la Tour Beauregard-) et le tastevin significatif de l’appartenance à une Confrérie vineuse.

La tenue des membres de la Confrérie a été inspirée de celle des Chevaliers du Tastevin, dont était membre son parrain, feu M. le Docteur Istace.

 

Divers

Un vignoble à découvrir !

Depuis maintenant 18 ans, la Confrérie ouvre les portes de son vignoble au public. Le 10 septembre dernier, sous le soleil, la visite des lieux fut très agréable, même s’il a fallu constater qu’il n’y aura pas de vendange cette année : trop nombreuses pluies, peu d’ensoleillement, de nouveaux ceps …. auront eu raison d’une très faible production de raisins.

Cela n’a pas empêché les visiteurs de déguster les différents produits élaborés par la Confrérie à base de Rivaner, chardonnay, pinots…. ou terrine de lapin au vin blanc de Vigneroule.

Une petite restauration était prévue le midi et le soir, un jambon à la broche parfumait le quartier.

Rappelons que les produits ne sont pas mis en vente mais consommés lors de ces journées portes-ouvertes annuelles au Vignoble, au cours de leur Chapitre ou lors de la journée des Confréries et autres représentations.

 

43ème Chapitre de la Confrérie : dimanche 9 octobre

L’édition 2016 se déroulera à Jambes, Espace Francis Laloux, au parc Reine Astrid :

-       à partir de 9h30 : Accueil et Chapitre : accueil des confréries, amis et invités ;

-       à partir de 10h15 : Mise en habits, appel des confréries et rassemblement à l’extérieur de la salle ;

-       à 10h30 : à l’Espace Francis Laloux : Chapitre solennel avec intronisations.

A l’issue du Chapitre, départ vers la Salle du Bienvenu à Wépion pour le banquet gastronomique.

 

DSC06007DSC06012

La Douceur des Coteaux Mosans asbl

Présentation

Siège de l’asbl : Rue du Plateau, 18-20 à 5100 Namur (Jambes)

N° d'entreprise : 0462.871.825

Tél : 081/30.80.70

Fax : 081/30.73.23

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Président actuel du CA : Paul Jadoul

Directeur : Laurent Collet

Responsable des Services Administratifs : Virginie Fery

 

Douceurs coteaux mosans

 

Données techniques

Service d'accueil de Jour pour Adultes polyhandicapés (SAJA - Service agréé par l'AWIPH - MAH 311).

Service Résidentiel pour Adultes polyhandicapés  (SRA - service agréé par l'AWIPH - MAH 425).

 

Objectifs – Projets

L’asbl «  La Douceur des Coteaux Mosans » a pour objet social la gestion de 2 services  complémentaires pour adultes présentant un polyhandicap profond  c’est-à-dire  une dépendance totale  - intellectuelle, motrice, sensorielle et épileptique - dans tous les instants et activités du quotidien, du lever au coucher.

Le service d’accueil de jour «  La Douceur Mosane » a pour mission l’accompagnement  en journée de près de 40 bénéficiaires  avec pour objectif le maintien des acquis moteurs, l’intégration sociale, le développement de l’autonomie et de l’estime de soi.

Quant au service résidentiel «  Les Coteaux Mosans », 30 personnes y vivent dans un climat de sérénité et de réponse aux besoins multiples et individuels à l’aide d’activités et de soins adaptés et intégrés dans le quotidien.

Les valeurs véhiculées au sein de ces deux services visent essentiellement la qualité de la vie et le respect de chaque bénéficiaire. Il reste encore des développements futurs à porter ! Le plus important consiste à  répondre aux difficultés rencontrées par les aspects médicaux de plus en plus fréquents et nombreux par la création d’une résidence de soins visant une assistance médicale pointue et constante. De plus, la « FONDATION  B.R.A.V.O. » visera à répondre aux attentions, besoins et soins à prodiguer jusqu’en fin de vie après le décès des parents 

 

Divers

Les rendez-vous : en décembre dans le namurois :

 

En avant pour l’opération « Pralinettes de Namur »


Points de vente :
- Boutique Galler, Rue de l‘Ange à Namur
- Divers réseaux constitués par des sympathisants couvrant tout le namurois
- En direct chez nous : 081/30.80.70.
- lors du Gala de Bienfaisance au
Théâtre Royal de Namur, le 18 décembre ;
- Organisations NEW-Namur Europe Wallonie.

447 Pralinette 2

 

Gala de bienfaisance au Théâtre Royal de Namur : un spectacle de Cool Blood, le 18 décembre à 16h00.

 

 

Inter Rallye Sécurité Namur asbl (en abrégé IRSN)

 

Présentation

 

Siège de l’asbl : Rue Verte, 25 à 5100 Namur (Jambes)

Personne morale. asbl créée le 3 janvier 1992

GSM : 0498/67.69.52

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Président actuel : René Demarteau

 

IRSN

 

Données techniques

 

L’Inter Rallye Sécurité Namur fut fondée en 1990, par une vingtaine de personnes, désirant créer  une association conviviale où l’esprit de famille règne.

Elle a connu accroissement constant depuis sa création. L’I.R.S.N. garde ses bases philosophiques.

Le président fondateur René Demarteau et le conseil d’administration ont toujours œuvré pour la reconnaissance et le respect des commissaires de route, c’est sans nul doute la raison pour laquelle ils sont une des plus importantes équipes de sécurité belge.

 

Objectifs – Projets

Elle rassemble les commissaires et signaleurs, afin de leur faire connaître tous les aléas des itinéraires et chemins qui seront empruntés, d’ensuite les transcrire sur des plans et cartes avant de procéder à l’implantation et au balisage des circuits.

Et, pratiquement, avant le départ de toute épreuve, les représentants fédéraux sont rencontrés sur le terrain, il est rappelé les consignes aux agents sécuritaires ainsi que les conditions météo et l’état des routes.

En cas d’accident, le commissaire détermine la nature de celui-ci, l’état de santé de la victime et s’il y a blessure ou pas. Toutes ces informations partent ensuite vers les services d’urgence pour intervention. Un mécanisme bien rodé.

Le matériel de fonctionnement est, en priorité, essentiellement constitué d’outils de communication, Ils sont la base de relais indispensable entre les différents acteurs de chaque poste sans oublier l’équipement vestimentaire de toutes les personnes qui y collabore.

Il faut savoir que cette asbl ne reçoit aucun subside ni aucune aide sponsorisée. Ses rentrées sont générées sous forme de dédommagement en fonction de l’importance des événements auxquels elle est associée.

René Demarteau1375066 458303014291054 1167986689 n Redimensionné

L’École Communale de Basse Enhaive

Présentation

Rue Albert Michiels, 10 à 5100 Namur (Jambes)

Tél : 081/22.52.81(Direction)

Tél. : 081/31.31.45

Fax : 081/31.31.44

E-mail : Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Directrice : Murielle Prunier

 

Données techniques

Ecole communale mixte de Namur 1 – Implantation Basse-Enhaive

Basse Enhaive

 

Objectifs – Projets

Située à deux pas du bord de Meuse, cette école dont la structure éducative est essentiellement familiale base son fonctionnement sur l’accueil des enfants afin de les intégrer de façon parfaite au sein de la classe à laquelle ils seront attachés pour leur année scolaire.

Une équipe enseignante dynamique et motivée, ayant pour objectif de guider les enfants le plus loin possible dans leur éducation, propose des projets qui rythment leur quotidien par des apprentissages plus ludiques et motivants.

Plusieurs activités sont inscrites dans le programme éducatif :

- La création d’un grand journal scolaire dans lequel toutes les classes pourront s’exprimer et relater leurs activités, qu’elles soient internes à l’établissement ou externes (sorties culturelles).

- Un investissement destiné à l‘éveil aux sciences à travers des rencontres organisées par « Cap Sciences », le tout se clôturant par une journée d’exploration au PASS.

- Une visite à la ferme qui débouchera sur des thèmes riches en exploitations pédagogiques.

- Pour le futur, création d’une classe de dépaysement à Marbehan pour une semaine.

Un programme intéressant, motivant, permettant d’apprécier le travail d’une école moderne au service de nos « bambins » et de leurs parents

Ecole Basse Enhaive 1Ecole Basse Enhaive 5

Plus d'articles...

Newsletter

Restez informés de l'actualité et des évènements qui font la vie jamboise.
Nous contacter
Le Syndicat d'Initiative
de Jambes

Avenue Jean Materne, 168
5100 Namur (Jambes)
0032(0)81 302 217
info@sijambes.be

Horaire d'ouverture
le lundi
de 12h30 à 17h30
du mardi au vendredi
de 9h à 17h30
le samedi 
de 14h à 18h 


La Tour d'Anhaive

Place Jean de Flandre, 1
5100 Namur (Jambes)
0032(0)81 322 330
info@anhaive.be
www.anhaive.be
 

Horaire d'ouverture
Du mardi au vendredi
de 13h30 à 17h30

Le samedi et le dimanche 
de 14h à 18h