logo côté Jambes plusSi vous avez aimé nos brèves dans Le "Côté Jambes", vous pouvez ici les redécouvrir dans leurs versions étendues avec plus de texte et d'images.

Bonne lecture.

1. Présentation

La villa mosane, c’est quoi ?

Elle témoigne d'une classification liée au développement de la villégiature (prendre des vacances) à la fin du XIXe siècle et au début du XXe, dans cette vallée de la Meuse qui présente une attractivité paysagère.

C'est une construction à quatre façades, plus rarement trois, qui est plantée dans un jardin ou un parc. Une ample toiture débordante la couvre, percée de lucarnes et parfois assortie d’une tourelle. D'inspirations stylistiques diverses (régionaliste, néo-traditionnelle, art Nouveau) qu'accentue l'emploi de matériaux variés, la villa est établie en milieu verdoyant et aéré dans un premier but de villégiature. Ces bâtiments sont généralement entourés de jardins-parcs clôturés, d'ampleur variable, mais sont parfois implantés en bord de voirie.

Elle vise à bénéficier de l'environnement verdoyant d'un jardin, de la vallée et de la présence du fleuve.

Jambes, au bord de l’eau, abritait un hôtel de standing : « L’Hôtel de la Plage », qui détenait toutes les caractéristiques d’une villa mosane.

HOTEL DE LA PLAGE 1958

2. Situation

rue-mazy

3. Projets

Au fil des ans, sa pérennité s’estompa et l’hôtel se transforma en Maison de Repos. Mais, malheureusement sa non-conformité ne permettra plus l’accueil des résidents et le bâtiment fut abandonné, puis repris pour une nouvelle destination à savoir : accueillir des logements de haut standing.

C’est ainsi que le promoteur, la société Immo Max S.A. de Bruxelles a chargé l’Atelier de l’Arbre d’Or S.A. (architectes associés) d’étudier et de créer la faisabilité de la construction d’un nouvel immeuble, tout en maintenant les façades originelles de style « Villa Mosane » en place.

C’est en avril 2012 que celui-ci, pour de mystérieuses raisons, partit en fumée.

Ensuite, c’est de projets en projets qu’est née la Résidence « Hôtel de la Plage ». 30 appartements sont réalisés et sont répartis de la manière suivante : 16 côté Meuse et 14 côté rue Mazy.

Une magnifique reconversion d’une « villa » du XIXe siècle en un ensemble de logements modernes où qualité de vie et technologies de pointe sont sous le charme de ceux et celles qui en connaissent le passé et sa valeur historique.

1. Présentation

L’Ordre de Saint-Vincent, est une confrérie vinicole et gastronomique, dont le siège social de l’asbl est situé 35, rue Joseph Wauters à 5100 Jambes.

C’est en avril 2000, la Confrérie prend la forme d’une association sans but lucratif (asbl) et devient ainsi L’Ordre de Saint-Vincent de Jambes, Confrérie vinicole & gastronomique.

Contact : 081 / 30 55 60 - Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.
Grand Maître : Bauduin Thibaut
Grand Epistolier (Secrétaire Général) : Louis Deltenre


ordre-st-vincent

2. Situation

Siège social rue Joseph Wauters 35

plan-40-ans-ordre-st-vincent-01

Vignoble : rue Major Delcourt

plan-40-ans-ordre-st-vincent-02

3. Origine de la Confrérie vinicole

En créant la Confrérie de l'Ordre de Saint-Vincent, ses fondateurs se sont efforcés de faire revivre le souvenir du passé viticole de la Commune de Jambes.
En fait, l'histoire locale nous rapporte que les masuis jambois cultivaient par ordre d'importance, la vigne, le houblon et le tabac.
Le vignoble, pour lequel il n'existe malheureusement que peu de renseignements, s'étendait sur plusieurs hectares des versants de la colline située à l'emplacement des installations actuelles des Sœurs de Sainte-Marie, le long de la chaussée de Liège, pour remonter vers la Commune d'Erpent.
Tout cet endroit portait de nom de "vigneroule". C'est d'ailleurs la raison pour laquelle le vignoble de la Confrérie, qui n'occupe cependant qu'une modeste parcelle de 12 ares à cet endroit, porte encore aujourd'hui le nom de ‘Clos de Vigneroule".
Le seul renseignement que l'histoire nous ait légué réside dans le fait qu'en l'année  1848, il y a donc 146 ans, la superficie du vignoble jambois était encore de 22 ares.
Si l'on en croit les échos du passé, le cépage qui y était cultivé n'était autre qu'une variété du Pinot noir de Bourgogne ; le Pinot noirien qui donnait, tout comme dans la région de Huy, un petit vin légèrement aigrelet en mauvaise année mais d'un bouquet délicat très agréable en année normale. D'autres cépages tels que Pinot Blanc et Petit Chasselas garnissaient le vignoble jambois.
À cette époque, que l'on pourrait situer aux environs des années 980 à 1 200, les territoires situés sur la rive gauche de la Meuse tombaient sous l'autorité du Comte de Namur, à l'exception cependant du Buley et de la Paroisse Notre-Dame, ainsi que de la rive droite, dont notamment Jambes, qui faisait partie de la Mense (revenu) du Prince Evêque de Liège. Ce dernier bénéficiait également du droit d'avoir en permanence un pêcheur sur la Sambre et la Meuse. Le vignoble de Saint-Martin en Buley, d'une superficie de 8 bonniers (soit 1 hectares environ) s'étendait sur tout le versant du Champeau côté Meuse, depuis le Château de Namur jusqu'au début de "La Plante".
La haute qualité des vins produits à cet endroit explique le fait que le "Stordoir" était resté propriété du Prince Evêque de Liège.
C'est ainsi que les Masuis Jambois étaient dans l'obligation de faire rouler leurs vignes (raisins) jusqu'au stordoir en traversant le pont de Jambes et en s'acquittant d'une certaine redevance. De là, l'expression "Vigneroule".

4. Objectifs – Projets

La Confrérie de l’Ordre de Saint-Vincent s’est constituée le 17août 1975, à l'initiative de feu M. Francis Laloux, à l'époque Conseiller communal à Jambes et ensuite Échevin de la Ville de Namur. Le docteur Istace d'Erpent, Consul de l'Ordre des Coteaux de Champagne, Chevalier du Tastevin et Dignitaire des Chevaliers Rabelaisiens quant à lui procèdera à l'investiture des nouveaux Confrères.
Après avoir rejeté spontanément le verre d'eau qui leur était présenté, parce que vulgaire et insipide, ils furent interrogés sur les vertus du bon vin. Les réponses furent déclarées très satisfaisantes. Ils prêtèrent immédiatement le serment de "Respecter en toutes circonstances la vigne et ses fruits, de ne jamais profaner le jus de la treille, de toujours remplir leurs devoirs de respect et de fraternité envers tous les membres de la Confrérie.
Chacun vida d'un seul trait le verre de vin blanc et reçu les insignes de son rang. À partir de ce moment, la Confrérie entrait dans l'histoire de Jambes. 
Le fondateur, Francis Laloux assura, avec tact et bonne humeur, les hautes fonctions de Grand Maistre de la Confrérie jusqu'en date du 1er octobre 1978. Ses occupations ne lui permettant plus de leur consacrer tout le temps qu'il désirait ce fut André DeIhalle, qui lui succéda. Ses hautes qualités et compétences en œnologie le désignaient tout naturellement à ce poste. Lors du Chapitre du 12 octobre 1997, celui-ci céda le "cep d'honneur" à son successeur Jacques Donnay. Depuis 2003, c’est Bauduin Thibaut, qui est le Grand Maistre de l’Ordre de Saint-Vincent.
La Confrérie compte actuellement 25 membres effectifs.
Depuis 1997, c’est le Grand Maistre qui intronise les nouveaux confrères lors de l’organisation de leur chapitre annuel, qui se tient le 2ème dimanche du mois d’octobre (coïncidant de façon approximative avec la période des vendanges).
Ils revêtent la toge amarante frappée d’or avec le mortier (le chapeau) de même couleur avec double glands d’or. Les Confrères portent le gorgerin (ruban bleu et blanc -les couleurs de Jambes- avec médaille représentant les armoiries de Jambes -le pont avec la Tour Beauregard-) et le tastevin significatif de l’appartenance à une Confrérie vineuse.
La tenue des membres de la Confrérie a été inspirée de celle des Chevaliers du Tastevin, dont était membre son parrain, feu M. le Docteur Istace.

5. Divers

Chaque année, en septembre et ce, depuis 17 ans, la Confrérie ouvre ses portes du vignoble au public. Une journée placée sous le signe de la découverte du vignoble et où il est possible de goûter leurs différents produits : le vin blanc, le floc (l’apéritif de la Confrérie) et le ratafia ainsi que leur fameuse terrine de lapin au vin blanc de Vigneroule.

Leurs produits ne sont pas mis en vente mais consommés lors de ces journées portes-ouvertes au Vignoble, au cours de leur chapitre annuel, lors de la journée des Confréries et autres représentations.

1. Présentation

Charlie’s Capitainerie
Boulevard de la Meuse 38
5100 Namur (Jambes)

Responsables: Bertrand et Guillaume Loute
Personne de contact : Elodie Janssens
Tél : 0476/23.31.42
http://www.lacapitainerie.be/
Facebook: Charlie’s capitainerie

2. Situation

plan-capitainerie

3. Données techniques

La capitainerie est ouverte tous les jours d’été, de 9h00 à 19h00.

Lors de certaines occasions, ou lorsque le temps le permet, la terrasse est ouverte jusqu’à 22h00.

4. Objectifs – Projets

Située au port de Jambes, la Charlie’s Capitainerie est le lieu idéal pour profiter d’une vue imprenable sur la citadelle.

Un écrin de verdure de 1000m2 et une terrasse flottante accueillent les visiteurs dans une ambiance retro-chic et conviviale : plaisanciers en quête de repos, voisins et promeneurs venus se restaurer, amateurs de sensations sur l’eau, sans oublier les enfants prêts à se défouler dans le parc.

Plusieurs activités nautiques sont proposées toute l’année, et sont accessibles à tous:
Stand Up Paddle (surf debout à la rame), Blob Jump (coussin trampoline), Catamosans (bateaux sans permis, de 8 à 12 places), barque à moteur (4 places), et bien d’autres activités en développement…

La Charlie’s Capitainerie accueille également des événements sportifs tels que les marches ADEPS, les départs de balades en vélo ou VTT, des compétitions sportives et internationales de Stand Up Paddle, etc.

La Charlie’s Capitainerie est aussi le théâtre d’activités culturelles et associatives qui se déclinent au fil des saisons et complètent les événements namurois: concerts, expositions, spectacles, ateliers, apéro-concerts, brunch.

L’asbl PANAMA s’invite aussi au bord de l’eau et propose quant à elle une programmation musicale variée mêlant classique, jazz, rock et alternatif: brunch accompagné par un quartet classique à l’issue de la brocante dominicale de Jambes, ou clôture du week-end par une fin d’après-midi rythmée par des sons plus alternatifs…

photo-capitainerie-web

5. Résultats

Les nombreuses activités sportives et culturelles proposées par la Charlie’s Capitainerie n’ont fait que conquérir touristes et Namurois tout au long de l’été avec un bilan ô combien positif. Plus de 10.000 personnes ont participé aux activités du Happy Summer.

Il faut dire que ce lieu unique, presque insolite avec sa terrasse flottante modulable, a proposé de multiples activités, tantôt classiques (concerts, expositions, balades en Catamosans), tantôt beaucoup plus innovantes (initiations au Paddle, les paddle parades, trampoline sur l’eau ou encore le blob jump), de quoi ravir un large public et faire découvrir Namur et son tourisme fluvial.

En termes de chiffre, on serait sûrement autour de 40.000 visiteurs. Et quelque 3.000 nuitées ont été réservées par les bateaux.

Selon Bertrand Loute «ça représente déjà entre 5.000 et 6.000 personnes. Le bilan est très positif. Pour cette 2e saison, beaucoup de plaisanciers sont revenus et sont restés plus longtemps que l’an dernier. L’équipe voulait que le site devienne touristique, pas seulement un port de transit. La Capitainerie tenait à concilier les attentes de chacun et de respecter la Meuse. Cela a permis également de retrouver une ambiance de port conviviale et favoriser les échanges entre les plaisanciers et les Namurois».

La dernière initiative, le jogging «cross the river» s’est déroulée le 11 novembre dernier. Une course et une randonnée traversant la Meuse sur une passerelle flottante de trois mètres de large, mise en place à l’aide de modules flottants placés de la terrasse vers la Citadelle.

Une journée qui a clôturé la saison en beauté avec près de 500 participants enchantés.

6. Divers

La saison prochaine serait concentrée sur le développement proprement dit du Port d’Amée avec toute une série d’autres activités autres que celles offertes cette année.

Le sport au service du quotidien

1. Présentation

L’ADEPS est un service administratif de la Fédération Wallonie Bruxelles chargée de promouvoir le sport et l'éducation physique auprès de l'ensemble de la population en Communauté française.

Son nom est l'acronyme de «Administration de l'Éducation physique, du Sport et de la Vie en Plein Air ».

Le centre ADEPS à Jambes a ouvert ses portes dans les années 80 !

Complexe sportif polyvalent, le centre ADEPS «La Mosane» est situé au cœur de Jambes, à une enjambée de la citadelle de Namur. Voisin de la piscine communale et de la très belle salle d’escalade «Roc Evasion», le centre offre un panel de possibilités aux dirigeants, entraîneurs et athlètes de tous les sports conventionnels.

Par sa situation exceptionnelle, La Mosane permet également la pratique d’activités nature telles que l’orientation, le VTT, l’escalade en falaise. Il accueille des écoles en journées sportives.

La Direction est assurée par Madame Anne Willems, d’abord monitrice occasionnelle en sortant de ses études (AESS éducation physique) en 1987, ensuite, intégrée à l’équipe pédagogique du centre puis engagée comme chef d’activités en 1991, c’est-à-dire pour l’organisation et l’encadrement des activités sportives du centre.

Elle accède au poste de directrice à la pension de M. Mahy en 2008.

Allée du Stade, 3 à Jambes
Tél. : 081 / 32.23.51
www.adeps.be/jambes

2. Situation

plan-centre-adeps


3. Données techniques

L’équipe du personnel compte une vingtaine de personnes : une équipe pédagogique pour mettre en place toutes ces activités, organiser et encadrer les stages de vacances.

Une équipe administrative pour la gestion des occupations, la comptabilité, la gestion des inscriptions et toute l’organisation générale.

Enfin une équipe technique pour l’entretien et le nettoyage du bâtiment et des espaces extérieurs et l’équipe de cuisine qui a la lourde mais sympathique tâche de nourrir tous ces sportifs.

L’équipe pédagogique est étoffée chaque jour par des moniteurs occasionnels, professeurs diplômés en éducation physique, garants de la qualité de notre encadrement sportif.

Les infrastructures sportives sont composées de :

Salles de sport :

  • 1 salle omnisport en parquet dont la surface équivaut à 3 terrains de basket, 9 terrains de badminton, 1 terrain de mini-foot ou hand ball.
  • 1 salle d’escrime.
  • 1 salle polyvalente (sport de combat, danse ou psychomotricité)

Terrains extérieurs :

  • 1 terrain de football en herbe
  • 1 terrain de football/hockey en synthétique
  • 3 terrains de tennis
  • 1 piste d’athlétisme


4. Objectifs

Le Centre ADEPS «La Mosane » ouvre également ses portes à des clubs qui louent les infrastructures sportives pour l’organisation de leurs activités tant permanents qu’occasionnelles (football, hockey, arts martiaux, danse, escrime, badminton …).

Et, depuis plus de 10 ans, le centre de formation de la fédération de basket-ball, organise un sport-études. Ces jeunes basketteurs occupent l’internat pendant l’année scolaire.
Ils logent au Centre ADEPS, prennent leurs repas et s’entraînent chaque soir au retour de l’école. Cette organisation permet un travail de haut niveau dans leur discipline favorite.

Pendant les vacances scolaires, place aux stages ADEPS, en internat et externat : +/- 180 stages sportifs d’une semaine dans des disciplines les plus diverses, pour les enfants de 3 à 18 ans y sont organisés.

Les disciplines les plus prisées sont l’escalade en falaise, le VTT, les stages «Aventure» durant lesquels les stagiaires dorment sous tente dans la belle région de Freyr, pour y pratiquer du VTT, de la randonnée, de la spéléo, de l’escalade …

Les sports plus classiques tels que l’athlétisme, le badminton, le tennis, la danse connaissent aussi un beau succès.
Et chez les plus petits, l’éveil à la motricité, la découverte des sports collectifs, l’apprentissage du vélo et de la natation sont très demandés.
photo-pour-adeps-web

5. Divers

La patinoire sert actuellement de salle couverte pour l’organisation de diverses activités sportives.

Une bonne nouvelle : des projets de plus en plus concrets pour la construction d’une nouvelle patinoire et la rénovation de leurs installations sportives extérieures existent.

Les accords financiers semblent aboutis et les travaux devraient commencer début 2017.

Plus d'articles...

Newsletter

Restez informés de l'actualité et des évènements qui font la vie jamboise.
Nous contacter
Le Syndicat d'Initiative
de Jambes

Avenue Jean Materne, 168
5100 Namur (Jambes)
0032(0)81 302 217
info@sijambes.be

Horaire d'ouverture
le lundi
de 12h30 à 17h30
du mardi au vendredi
de 9h à 17h30
le samedi 
de 14h à 18h 


La Tour d'Anhaive

Place Jean de Flandre, 1
5100 Namur (Jambes)
0032(0)81 322 330
info@anhaive.be
www.anhaive.be
 

Horaire d'ouverture
Du mardi au vendredi
de 13h30 à 17h30

Le samedi et le dimanche 
de 14h à 18h